Émissions aux cheminées de l'incinérateur de la Ville de Québec

Le tableau suivant a pour but de donner rapidement un aperçu de la situation quant aux émissions atmosphériques des cheminées de l’incinérateur.

Pour avoir le détail des émissions depuis 2010, cliquer sur les éléments dans la colonne de gauche.


 

Particules                                                  

Acide chlorhydrique (HCl)                      

Anhydride sulfureux (SO2)          

Mercure (Hg)                          

Monoxyde de carbone (CO)   

Dioxines et furannes               

Norme janvier 2009

20 mg/m3

50 mg/m3

150 mg/m3 (CA1)

0,020 mg/m3

57 mg/m3

0,080 ng/m3

Moyenne 2002 à 2012

7,2 mg/m3

40 mg/m3

62 mg/m3

0,004mg/m3

242 mg/m3

0,07 ng/m3

Moyenne 2015

1 mg/m3

30 mg/m3

16 mg/m3

0,001 mg/m3

54 mg/m3 (2)

0,008 ng/m3


Légende

Tous les résultats individuels rencontrent la norme actuelle : aucune action requise.
Certains résultats individuels ne rencontrent pas la norme actuelle : suivi et identification du problème requis.
La moyenne des résultats ne rencontre pas la norme actuelle : action requise. 
CA1 : norme applicable provenant du certificat d'autorisation (CA)
NB : Il s'agit ici d'une présentation simplifiée. Il faut se référer aux résultats individuels pour comparer aux normes de la réglementation.

 

Information sur les normes

Général

Les principales normes qui s’appliquent proviennent du règlement sur l’enfouissement et l’incinération des matières résiduelles (REIMR) adopté en janvier 2006 par le gouvernement du Québec.

Ce règlement fixe deux séries de normes, la première à être rencontrée en janvier 2007 et la deuxième en janvier 2009.

  • janvier 2007 :
    • mercure 0,020mg/m3 vérifié une fois par année par cheminée pour l’application du règlement;
    • dioxines et furannes 0,080ng/m3 vérifié une fois par année par cheminée pour l’application du règlement;
    • opacité du panache 20% ou, 40% pour 4 minutes par heure mesuré en continu.
  • Janvier 2009 :

    • particules 20mg/m³ vérifié une fois par année par cheminée;

    • acide chlorhydrique (HCl) 50mg/m³ mesuré en continu et vérifié une fois par année par cheminée pour l’application du règlement;
    • monoxyde de carbone (CO) 57mg/m³ mesuré en continu et vérifié une fois par année par cheminée pour l’application du règlement.

Les émissions aux cheminées doivent aussi rencontrer les exigences que le Ministère du développement durable, de l’environnement et des parcs (MDDEP) a inscrit dans le certificat d’autorisation (CA) émis lors de la mise en place du traitement des gaz de l’incinérateur en 1991. Comme les normes sont plus sévères dans le nouveau règlement, ce sont ces dernières qui s’appliquent sauf pour l’anhydride sulfureux (SO2) qui doit rencontrer la norme du CA qui est de 260mg/m³.

 

Technique de vérification des normes

La vérification des émissions se fait selon la technique indiquée dans le règlement (REIMR). Au Québec, l’analyse en continu des émissions n’est pas utilisée pour contrôler la conformité des émissions au règlement. Toutefois, pour certains paramètres, la mesure en continu est obligatoire.

Il en est ainsi pour :

  • le monoxyde de carbone (CO);
  • le dioxyde de carbone (CO2);
  • l’oxygène (O2);
  • l’opacité des gaz ou les particules émis à l’atmosphère;
  • l’acide chlorhydrique (HCl).

La vérification de la conformité se fait une fois par année par une campagne d’échantillonnage des gaz de combustion émis à l’atmosphère avec trois échantillons de quatre heures par campagne par cheminée. Toutefois, la mesure de l’opacité ne fait pas partie de cette campagne annuelle. Elle n’est vérifiée que de façon ponctuelle, par un inspecteur du MDDEP.

 

Conformité des valeurs trouvées par rapport aux normes

Les émissions d’une cheminée rencontrent la norme si toutes les conditions suivantes sont respectées:

  • la moyenne des trois résultats de mesures est inférieure ou égale à la norme;
  • au moins 2 des 3 résultats sont inférieurs à la norme;
  • aucun des résultats n’excède de plus de 20% la norme.

Dans le cas du monoxyde de carbone (CO), seul la moyenne des trois résultats est à rencontrer. Les émissions de chacune des quatre cheminées doivent rencontrer les normes.

 

Effets des dépassements de normes

Voir la présentation de la Direction régionale de santé publique(DSP) :

Effets sur la santé des émissions atmosphériques de polluants de l’incinérateur de la Ville de Québec